Bonjour Bien-Etre !

Bonjour Bien-Etre !

Savez-vous vraiment ce que sont les acouphènes ?

Posté le 10/03/2013 – Catégorie : Bien-être et santé

 

https://static.blog4ever.com/2012/11/720911/Acouph--nes-Blog-Site-Bonjour-Bien-Etre-photographe-Noel-Fouque.jpg

 

Dans quelques jours… le 14 Mars 2013, c’est la JOURNEE NATIONALE DE L’AUDITION (JNA). Tous les professionnels concernés par l’audition, les collectivités, les entreprises se mobilisent pour informer…

http://www.journee-audition.org/

 

C’est dans ce cadre, que nous vous proposons une interview de Géraldine Haegeli.

 

Géraldine Haegeli  est sophrologue à Issy-les-Moulineaux. Elle a plusieurs cordes à son arc dont la prise en charge des acouphènes.

 

Quelques questions à Géraldine Haegeli afin d’en savoir plus sur ce que sont les acouphènes…

 

On estime en France de 10 à 17% le nombre de personnes atteintes d’acouphènes. Pour 5% d’entre eux, soit plusieurs centaines de milliers de personnes, l’acouphène est perçu comme intolérable avec une qualité de vie altérée. Chaque année 200 000 nouvelles personnes sont atteintes.

 

Qu'est-ce qu'un acouphène ?

 

C’est un symptôme qui se traduit par l’audition intermittente ou permanente de sons divers dans une ou deux oreilles et/ou dans la tête, sans que ces sons soient présents dans l’environnement du sujet. La personne est la seule à les entendre.

 

5% des acouphènes sont des acouphènes objectifs et sont dus à des pathologies bien précises de l’oreille.

95% des acouphènes sont des acouphènes subjectifs et lorsqu’ils s’installent deviennent chroniques.

 

Comment se manifeste l’acouphène ?

 

Ce sont des sons : sifflements, bourdonnements, chutes d’eau, des bruits de moteur, de cigales ou de grillons…… graves ou aigus, intermittents ou continus.

 

Nous savons tous ce qu’est un acouphène, lorsqu’une de nos oreilles se met à siffler et que le vieil adage nous fait dire : « Ah ! mon oreille gauche siffle, on dit du bien de moi ! ».

 

Qui peut avoir des acouphènes ?

 

Il y a des populations à risque :

- les personnes travaillant en milieu industriel,
- les personnes dont le métier les amènent à être beaucoup en voiture et/ou camion,
- les mécaniciens automobiles,
- les ouvriers du BTP,
- les soldats en zone de conflit,
- les musiciens,
- les habitants des villes ayant une forte densité de population,
- les personnes qui fréquentent régulièrement les discothèques, les boîtes de nuit, les salles de concert et les raves, ou qui écoutent de la musique à un volume élevé avec leur baladeur ou leur lecteur MP3…

 

Cela fait donc beaucoup de monde !

 

Comment cela arrive ?

 

Les causes les plus fréquentes sont les traumatismes sonores, mais aussi les barotraumatismes (plongée sous-marine, passage dans un tunnel en train, avion).

 

Et puis d’autres causes comme :

- des infections à répétition de l’oreille et des sinus,

- un traumatisme crânien ou une entorse cervicale

- la réaction à certains médicaments pris sur une longue durée (certains antibiotiques, diurétiques ou anti inflammatoires, aspirine à haute dose),

- certains médicaments dans le cadre d’une chimiothérapie,

- un choc émotionnel très fort (une séparation, un deuil…),

- un très gros stress personnel ou/et professionnel.

 

En fait, il n’est pas toujours très facile de déterminer l’étiologie (étude des causes et des facteurs) de l’acouphène.

 

90% des personnes souffrant d’acouphènes ont une perte auditive, même légère. Il faut savoir également que 40% des personnes acouphéniques vont souffrir d’hyperacousie (amplification démesurée de tous les sons). L’hyperacousie doit disparaître au bout de six mois environ en rééduquant son oreille aux sons du quotidien.

 

Pourquoi certaines personnes vivent l’acouphène comme intolérable ?

 

Chez 80% des personnes atteintes d’acouphènes, une habituation des réactions et de la perception va se faire sentir entre 6 à 12 mois.

 

Chez 20%, les acouphènes vont devenir invalidants et perturber de façon handicapante toutes les activités du quotidien. L’acouphène est perçu comme un danger.

 

On observe que chez ces derniers, le facteur émotionnel est extrêmement important. Le stress, les émotions qui submergent la personne augmentent la perception de l’acouphène. Elle va alors sentir : irritabilité, tristesse, désespoir, troubles du sommeil, repli sur soi, désocialisation... allant jusqu’aux pensées suicidaires chez certaines personnes.

 

Que doit-on faire lorsqu’au bout de 24h l’acouphène ne part pas ?

 

Il est urgent de consulter le plus rapidement possible un médecin ORL ou un service d’urgence.  C’est important car le diagnostic va être d’autant plus rapide.

 

Est-ce possible de les supprimer ?

 

Il est rare que les acouphènes disparaissent totalement, notamment dans le cas des acouphènes subjectifs (en l'état actuel de la recherche médicale).

 

Existe-t-il des traitements ?

 

Il n’existe pas de médicament « contre les acouphènes ». Les médecins ORL vont prescrire des antidépresseurs, des anxiolytiques lorsqu’un patient se trouve dans un état anxieux, voire de détresse psychique. Parfois, lorsque la personne vient très rapidement les consulter, des vasodilatateurs et de la cortisone seront prescrits sur un délai court.

 

Il existe aujourd’hui différentes thérapies :

 

- Générateurs de bruits blancs ou roses

- Thérapie sonore

- Stimulation électrique

- Thérapie cognitive et comportementale (TCC)

 

et bien sûr la Sophrologie !

 

L’AFREPA (Association Française des Equipes Pluridisciplinaires en Acouphénologie) réunit des équipes pluridisciplinaires en France pour une prise en charge plus efficace des personnes acouphéniques.

Ces équipes sont composées d’un médecin ORL, d’un kinésithérapeute ou ostéopathe, d’un psychologue, d’un audioprothésiste, d’un médecin acupuncteur (dans certaines équipes) et d’un sophrologue.

http://www.afrepa.org/

 

Dans le monde entier, des chercheurs et des médecins ORL travaillent sur des thérapies pour essayer de trouver des solutions efficaces.

 

Que va apporter la sophrologie ?

 

La sophrologie va jouer sur le système nerveux (les tensions musculaires) et le système limbique (les émotions).

 

Elle va permettre de donner un « sas de repos pour l’oreille » mais aussi pour tout le corps.

 

La sophrologie ne guérit pas les acouphènes, mais elle donne les clefs pour intégrer l’acouphène dans son quotidien, le mettre à distance en se défocalisant de ce son parasite, être « spectateur » de la réponse psycho-émotionnelle de l’acouphène (il n’est plus perçu comme un danger, il a une connotation neutre), et apprendre à maîtriser avec justesse son stress et ses émotions.

 

La sophrologie va permettre de mettre en route ce processus dit « d’habituation » qu’il faut présenter avec beaucoup de tact à la personne qui est atteinte d’acouphènes…

 

L’acouphène devient alors, dans le temps, un signal pour activer la « pédale frein » dans son quotidien.

 

Qu’est-ce que le « Pôle Sophrologie et Acouphènes » ?

 

Le Pôle a été créé en décembre 2010 par Patricia GREVIN, sophrologue et auteur du livre « Acouphènes, les soulager avec la sophrologie ».

Ce pôle, totalement indépendant, regroupe cinq sophrologues.

Il accueille toutes les cinq semaines, des patients envoyés par des médecins ORL pour une réunion d’information et d’échange sur la sophrologie et le programme d’accompagnement proposé.

http://www.pole-sophrologie-acouphenes.fr/


Un « conseil sophrologie » pour relâcher les tensions instantanément ?

 

Fermez les yeux, desserrez les mâchoires, relâchez les épaules, libérez les poignets et prenez conscience de votre respiration sans la changer, comme un guide intérieur qui vous recentre, en laissant les pensées glisser, sans les chasser.

Effet garanti si vous le faites toutes les 2 heures ! 

 

ATTENTION : Alors qu'une ambiance sonore de 85 dB est dangereuse pour le système auditif, la sensation de douleur n'apparaît qu'à partir de 120 dB, ce qui laisse une vaste zone d'exposition à risque sans que l'organisme n'en soit alerté !!!

 

Un grand merci à Géraldine pour ces précieuses informations et sa disponibilité pour notre article Bonjour Bien-être.

 

Retrouvez–la en ligne :

http://geraldine-haegeli.com/

http://mylittlesophro.com/

http://www.linkedin.com/pub/g%C3%A9raldine-haegeli/34/646/9b7

 

Prenez soin de vous !

L'équipe Bonjour Bien-être

 

----------------------------------------------

 

Vous avez aimé cet article... Alors, publiez-le sur votre page facebook (ou autres réseaux sociaux) via le bouton "Partager".

Merci à vous !

 

Un commentaire ? Une question ?

Envoyez-nous un message via le formulaire ci-après...



10/03/2013
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 728 autres membres