Bonjour Bien-Etre !

Bonjour Bien-Etre !

Homéopathie & mutuelle

Posté le 12/09/2013 – Catégorie : Bien-être et santé

 

 https://static.blog4ever.com/2012/11/720911/Ponton-Toulon-Photographe-Noel-Fouque-Blog-Bonjour-Bien-Etre.jpg

 

Les mutuelles remboursent enfin les dépenses liées aux médecines douces ;-)

 

Plus de la moitié des français utilisent des traitements homéopathiques pour se soigner et, jusque là, le niveau de remboursement offert par les assurances santé était loin d’être satisfaisant. Les résultats d’une étude menée à l’initiative des laboratoires BOIRON, sur 1 200 français, montrent que les français sont sensibles aux médecines homéopathiques mais également que les français ne connaissent pas ou peu les médecines douces.

 

L’homéopathie, une médecine ancienne qui a fait ses preuves

 

Cette médecine douce est apparue au XVIIIe. Elle repose sur 3 piliers majeurs :

 

Le premier étant le principe de similitude qui repose sur le principe de double action des substances qui sont à la fois toxiques et soignantes. Cela veut dire que si une matière ou substance provoque une réaction chez une personne, cette même substance aura le pouvoir de diminuer voire de supprimer la réaction sur une personne souffrante. Prenons l’exemple du café : cette substance entraîne excitation, insomnies, palpitations chez les personnes sensibles en cas de forte consommation. Cette même substance pourra également jouer un rôle inverse chez des sujets atteints de ces symptômes, si elle est consommée en doses minimales. Cela devient alors un médicament homéopathique.

 

Le deuxième pilier repose quant à lui sur le principe de similarité. Chaque personne est différente et il est impossible de fournir un traitement uniquement en fonction de la pathologie. Il faut prendre en considération chaque individu dans sa globalité pour proposer le traitement adapté. Le malade est donc souvent amené à parler de son état mental, de sa vie personnelle, de son état physique global ou de ses habitudes de vie à son médecin homéopathe. En considérant cet état global, le médecin va pouvoir prescrire un traitement adapté à son patient.

 

Enfin, le dernier principe consiste à fortement diluer les principes actifs. En homéopathie, diluer et dynamiser une substance a pour conséquence l’augmentation ou la diminution des résultats. Les substances peuvent être diluées dans de l’eau ou dans un alliage alcool / eau.

 

Cette approche expérimentale est précise et rigoureuse. Le principe de similarité est le socle de la médecine homéopathique et c’est ce qui la différencie des autres médecines alternatives ou conventionnelles.

 

L’efficacité des médecines douces toujours remise en question par certains scientifiques

 

Les scientifiques « anti-médecines douces » sont toujours présents et certains remettent en question le principe de dilution des traitements homéopathiques ainsi que les réels effets de ces substances. L’univers médical reste divisé car certains médecins estiment que le niveau de dilution est trop important pour pouvoir avoir un quelconque impact sur les symptômes ou maladies des patients. En 2005, une étude a été réalisée par un institut britannique révélant que l’homéopathie n’aurait pas d’effet ou au mieux le même effet qu’un placébo sur les symptômes et maladies. Suite à cette publication, la sécurité sociale française a pris la décision de diminuer le taux de remboursement qui est maintenant de 30% au lieu de 35% auparavant.

 

Pourtant, l’homéopathie a fait ses preuves durant deux siècles et les français déclarent en grande majorité aimer cette médecine selon l’étude menée par les laboratoires Boiron évoquée précédemment. L’étude montre l’efficacité de la prise d’un traitement homéopathique sur des patients contaminés par la grippe.

 

La prise en charge de l’homéopathie par la mutuelle  

 

Tous les homéopathes ne font pas partie du secteur conventionné et peuvent pratiquer des dépassements d’honoraires. Pour toute consultation d’un homéopathe conventionné, la sécurité remboursera cette consultation à hauteur de 70% selon les tarifs de convention officiels. Par contre, le traitement prescrit par votre homéopathe ne sera quant à lui remboursé qu’a 30% par la sécurité sociale.

Les personnes ayant régulièrement recours aux médecines naturelles ont tout intérêt à choisir une mutuelle médecine douce. Ces mutuelles proposent des garanties proposant un bon remboursement sur les dépenses liées aux consultations mais également sur les dépenses liées à l’achat de produits issus des médecines douces comme les traitements homéopathiques ou les huiles essentielles non prises en charge par la sécurité sociale.

Les tarifs proposés par les mutuelles sont très disparates. Il est recommandé de comparer les différents contrats afin de choisir le contrat proposant le meilleur niveau de remboursement au tarif le plus avantageux.

 

Si vous avez souvent recours aux médecines douces et que vous n’avez pas encore de mutuelle ou bien que votre mutuelle actuelle ne répond pas à vos besoins, vous avez la possibilité de comparer les mutuelles spécifiques aux médecines douces :  

http://mutuelle.bonne-assurance.com/medecine-douce.php 

Pour plus d’informations, des conseillers sont disponibles par téléphone pour vous accompagner dans votre recherche...

 

Prenez soin de vous !

L'équipe Bonjour Bien-être

 

----------------------------------------------

 

Vous avez aimé cet article... Alors, publiez-le sur votre page facebook (ou autres réseaux sociaux) via le bouton "Partager".

Merci à vous !

 

Un commentaire ? Une question ?

Envoyez-nous un message via le formulaire ci-après...



09/09/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 728 autres membres